Pages

jeudi 5 avril 2012

{Made in Switzerland} Zoom sur le photographe Tony Kunz

Le e-hasard fait bigrement bien les choses. 
Mon Mâri rencontré sur un site de rencontre (si, ça marche). 
Mon job déniché grâce à une annonce en ligne à laquelle j'ai répondu "juste pour voir", et qui m'a amenée à découvrir et vivre dans un pays où je me sens bien. 
Et Tony, notre photographe de mariage, trouvé de baker's twine en aiguille au gré de nos recherches sur internet et pour lequel nous avons eu un véritable coup de foudre.

C'est donc en avant-première dans la wed'blogo mondiale que je souhaite mettre à l'honneur Tony Kunz. Il a gentiment accepté de répondre à mes questions avec le professionnalisme qui le caractérise, illustrées par une pièce-montée de quelques unes de ses merveilles.



Tony, peux-tu te tirer le portrait ?

Je suis né en 1969, marié à Katerina à Prague l'année passée. J'ai commencé à aimer la photographie lors de mon premier voyage en solitaire à Marrakech, j'avais 16 ans. Je suis devenu professionnel et indépendant à 30 ans.

Comment t'es-tu lancé dans la photo de mariage et pourquoi ?

Après mes études photographiques à Lyon j'ai tout de suite su que je me dirigerais vers la photo humaine et vivante (reportage, portrait, mode) et c'est naturellement que j'ai commencé en 2001 à créer mon site de mariage TLOOK et le deuxième TONYKUNZ. Je ne voulais pas me spécialiser dans le mariage car j'avais d'autres envies également dans d'autres domaines ; les meilleurs photographes s'intéressent à tout, tant qu'il y a de la curiosité il n'y a pas de limite.



Où puises-tu ton inspiration ?

Helmut Newton, Albert Watson, Jan Saudek, Melvin Sokolsky, David Lachapelle sont des photographes que j'admire mais également pleins autres. Je m'inspire de tout ! Musiques, films, une lumière particulière, des histoires de vies...



Quelle est ta touche personnelle?

Pour les photos de mariages, j'essaie de reproduire au mieux la journée en conte de fée. C'est comme être dans un microcosme de vie où tout bouillonne, tout est là et c'est très inspirant. Ensuite c'est une question de feeling et d'envies, il faut aimer les gens pour faire ce métier. Je pense que mes photos sont d'un esprit cinématographique, j'aime les contrastes, les couleurs qui jaillissent, les noir/blanc avec des noirs profonds, les ombres, le mouvement... Aussi le jour J je ne me mets pas en avant en tant que personne, les photos que je donne le font à ma place. Les mariés me permettent d'entrer dans leur sphère privée, à moi de leur faire honneur en restant discret, c'est leur jour pas le mien.



Quel type de photo préfères-tu ?


Celle que je n'ai pas encore faite ! Je suit très auto critique et un éternel frustré... Une forêt, une chambre d'hôtel, un lieu épuré m'inspirent pour raconter une histoire. J'aimerais avoir plus de temps avec les mariés pour leurs faire des photos plus « poussées » comme la série avec Danielle & Benjamin que j'ai faite dans le lac, c'est pourquoi je propose une séance Trash the Dress pour un autre jour et je prends le temps de faire des photos différentes.



Qu'attendent les mariés d'aujourd'hui ?

Comme il y a plus de concurrence avec l'arrivée de l'équipement numérique et d'internet, les futurs mariés ont énormément de choix, aussi pour les autres prestataires. Le bouche à oreille est le 80 % de mes commandes. Ils font leur « shopping » sur l'internet, de la dragée commandée en France au faire-part en Italie. L'arrivée des wedding planners et des blogs les aident à faire les bons choix.
Mais rien ne remplacera un contact humain et je le ressens de plus en plus, les personnes me contactent presque plus par téléphone que par mail, ils ont besoin d'entendre une voix ou de voir la personne en face.



Comment prépares-tu tes séances avec les mariés ?


Je les rencontre dans un café ou chez eux, jamais chez moi, je veux les sentir libre. Puis je montre mes books et je vois quelles photos ils préfèrent. Je leur raconte certaines histoires sur les images que j'ai faites. On parle aussi beaucoup de leur planning et je leur donne des conseils utiles par rapport à mon expérience.
Avant chaque mariage, je prépare soigneusement mon matériel pour que je n'aie pas de surprises.
J'ai déjà quelques idées par rapport au repérage des lieux, au temps qu'il fait, mais c'est surtout sur le trajet en voiture que toutes mes idées se cristallisent comme un puzzle, d'autres idées viennent automatiquement pendant la journée et après c'est l'instinct qui fait le reste !


Si je me remariais (avec mon e-Mâri) je ferais appel à Tony : il a su nous mettre en confiance et se faire oublier pendant notre journée. Enfin, presque :

Où est Tony ?





Toutes les photos sont créditées Tony Kunz (sauf la dernière, mais je crois qu'il n'y a pas photo)

4 commentaires:

  1. Absolument canons ces photos ! J'adore celles de la soirée. Bravo pour ce choix et merci pour cette découverte !

    RépondreSupprimer
  2. Je craque sur la photo où les mariés tombent dans l'eau! Mon côté casse-cou :-)
    P.S: Je rêve ou tu picolais déjà au moment du photobooth? ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Tu dois te tromper, Alice. C'est du jus de fruit, c'est évident.

    RépondreSupprimer
  4. J'admire l'œuvre du photographe! Parfaitement réaliste et une très belle réalisation! J’adore particulièrement celle, où, on dirait qu’ils vont s’envoler au septième ciel, c’est super ! Quant à moi qui vais me marier bientôt, j'aurai souhaité faire pareil. Celle où ils tombent à l’eau aussi n’est pas mal ! Mais je ne sais pas où trouver un qui soit à la hauteur? Une idée de votre part sera la bienvenue si vous êtes dans les parages! Merci!

    RépondreSupprimer